Impôt sur les sociétés au Cameroun - Qui est redevable?

Bref: La responsabilité de la taxe sur les sociétés au Cameroun incombe à la fois aux personnes morales et physiques selon la structure juridique de l'entreprise.

Également appelée obligation fiscale sur les sociétés, une obligation fiscale sur les sociétés fait référence à l'obligation légale des entreprises (sociétés) de payer un impôt au gouvernement sur leurs bénéfices annuels. Ceci est clairement indiqué dans le Code général des impôts du Cameroun où il dit qu'un impôt sur les sociétés sera prélevé sur tous les bénéfices ou revenus générés par des sociétés ou des personnes morales sur le territoire national.

Le taux de l'impôt sur les sociétés au Cameroun est de 30% avec un taux de taxe d'habitation supplémentaire de 10% ce qui en fait 33% au total. La date limite pour les entreprises camerounaises de déclarer leur impôt sur le revenu annuel est le 15 mars de chaque année. L'année financière au Cameroun suit l'année civile - de janvier à décembre. Les personnes morales sont également tenues de déclarer le chiffre d'affaires mensuel et de payer des impôts anticipés. Cela se fait le 15 ou avantth de chaque mois.

En savoir plus sur un aperçu du système fiscal camerounais

Qui paie la taxe sur les sociétés au Cameroun?

L'impôt sur les sociétés au Cameroun est payé sur toutes les activités commerciales ou commerciales qui ont lieu à l'intérieur des frontières du pays. Cela comprend les ventes d'actifs, de biens locatifs ou de terrains, les revenus de ventes et autres. Les entreprises sont tenues de conserver leurs registres fiscaux pendant au moins dix ans. Ces registres comprennent les factures, les reçus, les calculs et autres informations fiscales. Ces enregistrements peuvent également être stockés électroniquement tant qu'ils sont sécurisés et lisibles.

Au Cameroun, il existe une forme d'entreprise individuelle qui a le même statut qu'une entreprise en matière de paiement de l'impôt sur le revenu. Une telle entreprise individuelle se voit délivrer une licence commerciale et est traitée exactement comme une entreprise, à l'exception du fait que la responsabilité du propriétaire est illimitée.

Une autre différence claire est que l'entreprise n'est pas constituée en société et que la licence commerciale est délivrée au nom du propriétaire avec un nom d'entreprise alias. Le nom commercial peut être utilisé publiquement avec les initiales ETS (Établissement) écrit avant lui.

Le champ d'application de la taxe sur les sociétés au Cameroun

Toutes les structures d'entreprise au Cameroun existent en tant qu'entité juridique distincte qui dépose ses propres statistiques et déclarations fiscales (STR) à la fin de l'exercice. Le DOS indique les revenus de l'entreprise, les déductions et l'impôt sur le revenu qu'elle est redevable à la fin de l'année.

Au Cameroun, certains types d'entreprises sont soumis à l'impôt sur les sociétés et d'autres soumis à un régime fiscal spécial. Vous trouverez ci-dessous les entreprises au Cameroun soumises à l'impôt sur les sociétés:

Entreprises soumises à l'impôt sur les sociétés au Cameroun

1. Établissements privés et publics

Cela comprend les sociétés à responsabilité limitée, les sociétés par actions, les sociétés coopératives et les établissements publics ou organismes dotés d'une autonomie financière. Quels que soient leurs objectifs, les sociétés anonymes (privées et publiques), les coopératives et leurs syndicats et les sociétés par actions sont soumises à l'impôt sur les sociétés. Les organismes publics ou les établissements publics disposant d'une autonomie financière et exerçant une activité lucrative sont également soumis à l'impôt sur les sociétés.

2. Sociétés civiles

Une société civile est en fait une société non commerciale dont l'objectif premier est d'exercer des activités civiles et non commerciales. Les sociétés civiles peuvent également exercer des activités commerciales. Cependant, l'exercice de telles activités les rend passibles de l'impôt sur les sociétés.

Au Cameroun, les sociétés civiles exercent des activités commerciales, agricoles, non industrielles et industrielles. Des exemples de sociétés civiles au Cameroun comprennent Autorité de développement et de gestion des zones industrielles connu sous son acronyme français, MAGZI, le Société immobilière du Cameroun, SIC, Société nationale d'investissement, SNI. Cela signifie cependant que la nature civile de l'entreprise n'affecte pas la nature des activités commerciales qu'elle exerce.

Les sociétés civiles au Cameroun sont soumises à l'impôt sur les sociétés dans le cas où leurs membres comprennent une ou plusieurs sociétés détenant des parts dans une entreprise ayant opté pour l'impôt sur les sociétés. Cela inclut également les sociétés civiles qui ont opté pour l'impôt sur les sociétés dans des conditions fixées pour les partenariats.

Certaines activités menées par des sociétés civiles comprennent:

  • vente de biens, d'actions, de participations immobilières, de transactions intermédiaires ou lorsqu'ils achètent pour leur compte avec l'intention de revendre
  • quand ils gagnent un retour après avoir partagé et vendu les terres qu'ils ont acquises
  • lorsqu'ils louent ou sous-louent une partie ou un immeuble entièrement meublé qui leur appartient ou est géré par eux

3. Partenariats ayant opté pour l'impôt sur les sociétés

Ils comprennent des sociétés de partenariat, des coentreprises, des sociétés à responsabilité limitée et des syndicats financiers. Cependant, il convient de noter que cette option est irrévocable et ne peut pas être appliquée aux entreprises non constituées en société ainsi qu'aux partenariats issus de transformations de partenariat antérieures.

Pour qu'une telle option soit valable, les associés sont tenus de signer et de notifier l'inspecteur des impôts de la zone dans les trois mois suivant le début de l'exercice. A défaut, l'impôt sur les sociétés sera prélevé sur la part des bénéfices de

  • associés dans une société en commandite et
  • les associés qui ne sont pas indéfiniment responsables ou dont les noms figurent dans les livres de l'administration dans des coentreprises, des syndicats financiers ou des sociétés de personnes

4. Établissements publics, autorités régionales et locales

Scientifiques, éducatifs, organismes d'aide, associations, collectivités territoriales, tous les autres établissements publics ne sont pas soumis à l'impôt sur les sociétés sauf dans les cas suivants:

  • revenus locatifs de biens bâtis et non bâtis (domaines)
  • les revenus de capitaux flottants non assujettis à l'impôt sur les revenus des valeurs mobilières qu'ils possèdent
  • toute autre activité lucrative

Dans le cas où ils gagnent des revenus comme ci-dessus, ils sont tenus de procéder à une comptabilité séparée selon les règles et procédures régissant le droit commercial.

5. Institutions de microfinance

Toutes les institutions de microfinance, quelles que soient leur nature et leur forme juridique, sont soumises à l'impôt sur les sociétés.

Activités au Cameroun exonérées de l'impôt sur les sociétés

Toutes les activités ou institutions au Cameroun ne sont pas soumises à l'impôt sur les sociétés. Certaines institutions ont été exonérées de l'impôt sur les sociétés au Cameroun. Certains d'entre eux comprennent:

1. Les sociétés coopératives engagées dans la production, la transformation, la conservation et la vente de produits de l'élevage et de l'agriculture ne sont pas soumises à l'impôt sur les sociétés.

2. Unions agricoles et pastorales

3. Fonds mutuels de crédit agricole

4 Sociétés et associations d'entraide

5. Autorités régionales et locales

6. Organismes et sociétés responsables du développement rural

7. Établissements d'enseignement privé à but non lucratif

8. Caisse nationale d'assurance sociale uniquement pour les prestations liées aux salaires

9. Sociétés d'investissement à capital variable (SICAV), crédit mutuel et fonds d'investissement pour les bénéfices réalisés dans le cadre de leur activité légale

10. Établissements hospitaliers publics

11. Groupes d'intérêt économique pour les bénéfices distribués à leurs membres qui sont des personnes physiques.

Pour en savoir plus, consultez la section 4 du premier livre, Taxes et droits de la Code général des impôts du Cameroun. Télécharger Codes fiscaux et lois financières du Cameroun

Vous pouvez nous contacter maintenant!

Email: info@openhubdigital.com | Tel: +237 699 421 947 | WhatsApp | Telegram

Ce contenu a été préparé à des fins d'information uniquement. Il ne vise pas à fournir et ne doit pas être invoqué pour des conseils fiscaux, comptables ou juridiques. Vous devez consulter vos propres conseillers fiscaux, comptables ou juridiques avant de vous engager dans une transaction.

 

Openhub Digital - Incorporation de société au Cameroun

commentaires


Laissez un commentaire

EnglishFrench
%d blogueurs comme ceci: